Les plantes invasives

Balsamine de l'Himalaya 

(Impatiens glandulifera Royle)
 
Origine ? 
Indes et l’ouest de l’Himalaya.
 
Pourquoi invasive ?
Sa croissance rapide permet de prendre rapidement le dessus sur 
les plantes indigènes qu’elle assombrit par de son puissant développement végétal (perte de biodiversité de 40 %).
Son taux de reproduction est élevé : 800 graines/plant. La projection de ses graines à distance lui permet de coloniser rapidement un milieu.
Sa dispersion est accrue par la voie des eaux qu’elle affectionne tout 
particulièrement. 
La balsamine ne renforce pas aussi efficacement les berges que le tapis herbacé qu’elle fait disparaître. En fanant en hiver, elle risque d’ aggraver les soucis d’érosion des terres jouxtant les cours d’eau infestés.
 
Dangerosité ?
Aucune 
 
Comment l’éliminer ? 
Dans les coupes, les capsules de graines doivent être impérativement coupés avant de procéder à l’arrachage des plants. Les capsules seront évacuées dans des sacs fermés (sacs poubelles), et conduites, en veillant bien à ne pas crever les sacs et répandre leur contenu, sur un site d’incinération.
Les plantes arrachées seront stockées en tas à bonne distance des cours d’eau pour ne pas risquer d’être emportées par une crue.

Renouées asiatiques 

(Fallopia japonica Fallopia sachalinensis)
 
Origine ? 
Asie orientale (Chine, Japon, Corée, Taiwan)..
 
Pourquoi invasive ?
Elle se multiplie surtout végétalement via des rhizomes pouvant atteindre jusqu’à 15-20 mètres. Ces rhizomes croissant vers des parties éclairées, donnent naissance à des tiges aériennes dressées capables de traverser les substrats les plus tassés (parfois même du béton). L’ensemble de ces rhizomes forment un feutrage impénétrable pour une plante qui voudrait s’installer. Ce qui explique l’existence de peuplement dense, impénétrable et occupant une surface qui s’agrandit à chaque printemps.
De petits morceaux de rhizomes, transportés par l’eau peuvent rapidement produire de nouvelles plantes, ce qui explique la dissémination rapide de la plante le long des cours d’eau.
 
Dangerosité ?
Aucune 
 
Comment l’éliminer ? 
La gestion peut présenter un risque de dispersion 
de fragments de rhizomes.  Il est peut être préférable de ne pas y toucher et donc d’éviter de perturber le sol contaminé

Berce du Caucase 

(Heracleum mantegazzianum)
 
Origine ?
Asie du Sud Ouest
 
Pourquoi invasive ?
A croissance rapide, elle prend le dessus sur les plantes 
indigènes et les étouffe. Elle provoque 60% de perte.
Chaque plant produit entre 10.000 et 20.000 graines. Elle a un important potentiel de dispersion, encore accru le long des cours d’eau ou des voies de communication.
 
Dangerosité ?
Sève photo-sensibilisante. 
Provoque de sévères brûlures lorsque combinée avec une exposition au soleil (2ème et 3ème degré)
 
Comment l’éliminer ? 
équipement approprié INDISPENSABLE
 
A ne pas confondre avec la Berce Commune.